Dans un contexte de tensions sociales aux Antilles sur fond de chlordécone, auxquelles viennent s’ajouter les récentes manifestations contre la réforme des retraites, des informations très alarmantes sont largement diffusées sur les réseaux sociaux, malheureusement bien souvent non fondées.

Si la question de la pollution aux pesticides est un sujet devant être pris très au sérieux, nous souhaitons dans cet article apporter quelques clarifications face aux rumeurs faisant état d’une mortalité particulièrement importante aux Antilles, qui serait liée à une contamination générale aux pesticides utilisés dans le secteur agricole, et plus particulièrement par la chlordécone utilisée entre 1972 et 1993 en Martinique et en Guadeloupe.

Nous avons ainsi analysé les données sur l’espérance de vie dans les différents départements d’outre-mer et plus généralement en France, ainsi que son évolution au cours des années « post chlordécone ».

Les données utilisées pour cet article sont fournies par l’INSEE, et sont en libre consultation sur leur site internet. Toutes les sources sont fournies à la fin de l’article sous forme de liens directement accessibles.

L’espérance de vie à 60 ans

Nous avons choisi de nous attarder davantage sur l’espérance de vie à 60 ans dans nos régions. D’une part, ces données concernent la part de la population ayant été potentiellement exposée à la chlordécone sur une durée de 46 ans entre 1972 et 2018, et d’autre part le facteur de risque de développement de cancers augmente de façon exponentielle à cet age.

L’analyse des dernières données mises à disposition par l’INSEE montre qu’en 2018, la Martinique et la Guadeloupe arrivent en tête de l’espérance de vie à 60 ans en outre-mer, toutes deux au dessus de la moyenne Nationale. A noter que l’espérance de vie des Martiniquais de 60 ans est non seulement supérieure à celles de l’ensemble des autres territoires d’outre-mer, mais également en troisième position toutes régions de France confondues, derrière l’Ile-de-France (24.2) et la Corse (24.4).

A 27.8 ans, l’espérance de vie des femmes de 60 ans en Martinique est quant à elle en seconde position toutes régions de France confondues, juste derrière l’Ile-de-France. Là encore, la Martinique et la Guadeloupe sont respectivement en première et seconde position pour ce qui est des territoires d’outre-mer.

Evolution de 1999 à 2018

L’évolution de l’espérance de vie en Martinique montre globalement une forte progression entre 1999 et 2018 tant pour les Hommes que pour les Femmes.

La Martinique est également 4ème, toutes régions de France confondues, de l’espérance de vie à 40 ans pour les Hommes (et en 6ème position pour les femmes), et reste en tête des régions ultramarines pour l’espérance sur toutes les tranches d’age, de la naissance à 60 ans.